Archive pour le mot-clef ‘Jose Tomas’

Barcelone, fin de partie

lundi 26 septembre 2011

Barcelona, 24 septembre 2011- Morante, Juli, Manzanares/Nunez del Cuvillo

Nos dernières corridas à Barcelone. C’est étrange, il est rare de savoir que l’on fait quelque chose pour la dernière fois. Le dernier baiser, on ne le sait qu’après. Notre dernier jour, on ne le sait jamais. Et nous voilà ici à la Monumental en sachant que l’on n’y reviendra plus. Etre ici, pour cette corrida de toros, la dernière depuis six siècles dit-on  – les archives générales du royaume d’Aragon signaleraient les premiers spectacles taurins à Barcelone sous Jean Ier en 1387-, c’est un peu assister à son propre
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

José Tomas à Nîmes, Vendanges 2011

lundi 19 septembre 2011

Nîmes, 16 septembre 2011-Juli, Talavante, Luque/Zalduendo

De grandes trouées de gradins sans public en dépit de l’attrait de l’affiche, l’arène en peau de chien malade, minée par la crise ou l’angoisse du repliement. On songe à Dumas lors de sa visite à Reboul « poète et boulanger » (« Cependant il y avait à Nîmes, une chose plus curieuse encore pour moi que ses monuments : c’était son poète ») qui évoque tour à tour, s’agissant de l’amphithéâtre qu’il découvre, le « squelette du géant » et
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Malaga, Août 2009

lundi 24 août 2009

Malaga, mardi 18 août 2009, toros de Joselito rechazados, six Juan Pedro Domeq les remplacent, pour Aparicio, Conde et Morante.

La presse du lendemain fera la fine bouche à propos des toros que j’ai, pour ma part, trouvés plutôt bien présentés (500 à 562 kgs), avec certes des signes de faiblesse (le 1 et le 4 surtout qui se couchera aux pieds d’Aparicio) mais de bravoure aussi (le 2 et le 3) et une possibilité de jeu qu’offre la caste (le 2 encore, le 5 que Condé, blessé en cours de corrida, toréera en 6 et le 6 toréé en cinquième position par Morante).

Très chaud et une arène pleine qui s’évente jusqu’à la deuxième galerie. Toreros encostumés d’arte avec passementeries noires. Réapparition de Morante après une blessure qui l’a tenu éloigné des ruedos pendant quinze jours, très applaudi après le paseo et qui vient saluer, toujours un peu affecté, avec les deux autres.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Nîmes, Pentecôte 2009

dimanche 31 mai 2009

Nîmes, jeudi 28 mai 2009,  Zalduendo- Julio Aparicio, Le Juli et Sebastien Castella

Sept oreilles en récompense et deux toreros sortant en triomphe par la Porte des Consuls après une corrida qui ne laisse aucun souvenir une demi-heure plus tard….

6 exemplaires de 460 à 525 kgs, juste de présentation, aux armures commodes – sauf le 4 cornivuelto et astifino-, nobles et sosos, à peine piqués sous les “applaudissements du public” à la manière Lucien Jeunesse.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)