Archive pour la catégorie ‘Corrida 2011’

Barcelone, fin de partie

lundi 26 septembre 2011

Barcelona, 24 septembre 2011- Morante, Juli, Manzanares/Nunez del Cuvillo

Nos dernières corridas à Barcelone. C’est étrange, il est rare de savoir que l’on fait quelque chose pour la dernière fois. Le dernier baiser, on ne le sait qu’après. Notre dernier jour, on ne le sait jamais. Et nous voilà ici à la Monumental en sachant que l’on n’y reviendra plus. Etre ici, pour cette corrida de toros, la dernière depuis six siècles dit-on  – les archives générales du royaume d’Aragon signaleraient les premiers spectacles taurins à Barcelone sous Jean Ier en 1387-, c’est un peu assister à son propre
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

José Tomas à Nîmes, Vendanges 2011

lundi 19 septembre 2011

Nîmes, 16 septembre 2011-Juli, Talavante, Luque/Zalduendo

De grandes trouées de gradins sans public en dépit de l’attrait de l’affiche, l’arène en peau de chien malade, minée par la crise ou l’angoisse du repliement. On songe à Dumas lors de sa visite à Reboul « poète et boulanger » (« Cependant il y avait à Nîmes, une chose plus curieuse encore pour moi que ses monuments : c’était son poète ») qui évoque tour à tour, s’agissant de l’amphithéâtre qu’il découvre, le « squelette du géant » et
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Triomphe de Morante à Bilbao

dimanche 28 août 2011

Bilbao, 23 août 2011- Morante, Manzanares, David Mora/Nunez del Cuvillo

Ruedo taupe et ciel de plomb, nous sommes bien à Bilbao !  Les armures des toros le confirment, longues, astifinas, levées au ciel, incroyablement menaçantes des gradins ! Un lot de Nunez del Cuvillo de présentation exceptionnelle et de beau comportement, mobiles, d’une noblesse encastée, sauf le dernier, dangereux, la tête en encensoir et qui cherche l’homme.

Les sociétés archaïques sont sensibles aux prises du pouvoir, peu en importe les moyens dès lors que la chevauchée est brillante. On se souvient du président Mitterrand, la main en chasse-mouche,  balayant les derniers scrupules de Jean-Pierre Soisson, homme a en avoir peu, élu à la présidence de l’assemblée régionale de Bourgogne grâce aux voix du Front National, d’un définitif « Quand on est Duc de Bourgogne, on le reste ». La messe était dite et
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Beaucaire, Les Saintes, Béziers, été 2011

jeudi 18 août 2011

Beaucaire, 30 juillet 2011- Curro Diaz, Morenito de Aranda, Roman Perez/Garcigrande et Domingo Hernandez

La plus belle arène du Midi, hormis les romaines. Entourée de platanes dont se joue le soleil, l’ombre désunie des feuillages sur le sable, des corbeilles de fleurs rouges suspendues tout autour des vomitoires de béton brut, et partout alentour le chant des cigales. Hélas, un fort Mistral a chassé le public et celui qui est là a la mine renfrognée des mauvais jours. Pauvres toreros qui font le paseo dans un silence sépulcral, à peine applaudis. Mais le pire était
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Le retour de José Tomas à Valencia

mardi 26 juillet 2011

Voir José Tomas à Valencia

On est rarement témoin d’une légende, alors on décide d’y aller. Deux, trois coups de fil pour s’assurer une entrada, réservation d’un billet d’avion, et on s’installera au Reina Victoria parce que Ian Gibson indique dans sa dernière biographie de Garcia Llorca que le poète y avait pris chambre en 1935. Puis on attend et on passe à autre chose. Mais le jour approche et avec lui des émois de jeune fille. On consulte dix fois la météo sur internet pour se rassurer ou se faire peur : le temps n’est pas si beau ; un vilain nuage noir tel jour ; quelques gouttes de pluie à la connexion suivante ; c’est maintenant un gros orage. Mince ! Et si
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)