Archive pour la catégorie ‘Corrida 2009’

Nîmes, Vendanges 2009

lundi 21 septembre 2009

Nîmes, vendredi 18 septembre 2009, Garcigrande – El Juli, Castella et Roman Perez

Roman PEREZ, confirmant une alternative prise à Arles la semaine précédente, El Juli et Castella devant des Garcigrande (480 à 508 kgs) qui ne laisseront guère de souvenir par une après-midi pluvieuse et sans agrément.

Perez sera appliqué, dans des faenas propres mais lointaines, sans autre recours que de reculer quand les choses ses gâtent. Deux belles épées cependant, la première lui valant une oreille.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Malaga, Août 2009

lundi 24 août 2009

Malaga, mardi 18 août 2009, toros de Joselito rechazados, six Juan Pedro Domeq les remplacent, pour Aparicio, Conde et Morante.

La presse du lendemain fera la fine bouche à propos des toros que j’ai, pour ma part, trouvés plutôt bien présentés (500 à 562 kgs), avec certes des signes de faiblesse (le 1 et le 4 surtout qui se couchera aux pieds d’Aparicio) mais de bravoure aussi (le 2 et le 3) et une possibilité de jeu qu’offre la caste (le 2 encore, le 5 que Condé, blessé en cours de corrida, toréera en 6 et le 6 toréé en cinquième position par Morante).

Très chaud et une arène pleine qui s’évente jusqu’à la deuxième galerie. Toreros encostumés d’arte avec passementeries noires. Réapparition de Morante après une blessure qui l’a tenu éloigné des ruedos pendant quinze jours, très applaudi après le paseo et qui vient saluer, toujours un peu affecté, avec les deux autres.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Nîmes, Pentecôte 2009

dimanche 31 mai 2009

Nîmes, jeudi 28 mai 2009,  Zalduendo- Julio Aparicio, Le Juli et Sebastien Castella

Sept oreilles en récompense et deux toreros sortant en triomphe par la Porte des Consuls après une corrida qui ne laisse aucun souvenir une demi-heure plus tard….

6 exemplaires de 460 à 525 kgs, juste de présentation, aux armures commodes – sauf le 4 cornivuelto et astifino-, nobles et sosos, à peine piqués sous les “applaudissements du public” à la manière Lucien Jeunesse.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Séville, Feria d’avril 2009

lundi 27 avril 2009

Séville, jeudi 23 avril 2009, mano a mano Morante de la Puebla/ Le Cid devant des Victorino.

L’ami Michel raconte avec gourmandise la genèse d’une telle affiche. Morante aurait l’hiver dernier téléphoné au Cid pour lui proposer de combattre en mano a mano des Victorino durant la feria de Séville et un dîner pour en discuter. Le Cid, étonné de voir l’inégal et précieux Morante souhaiter se confronter à lui, le plus grand spécialiste de cet élevage, mais, au fond, simple, modeste et sans façon n’a, à cette heure, qu’une contrariété : comment s’habiller pour ce repas avec un tel dandy ?
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Arles, Pâques 2009

mardi 14 avril 2009

Arles, vendredi 10 avril 2009, mano a mano Juan Bautista / Sebastien Castella devant des Domingo Hernandez mal présentés, aux armures courtes et commodes sauf le quatrième, noblotes dans l’ensemble, très noble le dernier.

Première corrida de la saison : tout fait profit, depuis la senteur de glycines près du théâtre antique sur le chemin des arènes, jusqu’à ce ciel gris déchiré de nuages. Froid et grand vent. Le public est vêtu de sombre mais peu importe, c’est la première corrida de la saison et on est heureux.
Lire le reste de cet article »

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)